HYPERLOOP: TOULOUSE-MONTPELLIER EN 24 MIN !

Imaginez-vous en lévitation dans le vide à bord d’un train futuriste ! Étonnant non ?

Résultat de recherche d'images pour "HYPERLOOP"

Une entreprise américaine futuriste s’est implantée dans la région Occitanie, dans l’ancienne base militaire de Francazal près de Toulouse. Elle conçoit de nouveaux moyens de transport extravagants dans le monde. Ce projet était considéré comme irréalisable pendant la première guerre mondiale, de même que l’aviation commerciale pourtant très utilisée aujourd’hui.

Malgré tout, des trains à « très » grande vitesse relient aujourd’hui Chicago et Cleveland. Les essais commencent à 600 km/h et pourraient atteindre une vitesse de 1223 km/h, juste assez pour ne pas dépasser le mur du son. C’est un projet né en 2013 de Elon Musk, un homme d’affaires canado-américain.

L’entreprise de Musk, Hyperloop TT, souhaiterait installer un de ces trains entre Toulouse et Montpellier. Le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc a déclaré : « C’est Jules Verne [Le tour du monde en 80 jours]. Avec un tel engin, nous pourrions relier Toulouse à Montpellier en vingt-quatre minutes, contre deux heures actuellement en TGV! »

Les trains Hyperloop fonctionneraient grâce à l’attraction et la répulsion des aimants attachés à la capsule et du tube pressurisé et vidé d’air. Ainsi le train serait en lévitation ou en « sustentation magnétique ». Le vide créé dans ce tube permettrait d’empêcher des frottements avec l’air ; le départ ne nécessiterait qu’une simple poussée pour propulser l’appareil qui conserverait son impressionnante vitesse!

Si Hyperloop estime que son projet peut entrer en phase de commercialisation, des experts croient quant à eux que certains défis se posent encore, tant pour la technologie et la sécurité, que l’aménagement du territoire.

En effet le projet Hyperloop présente autant d’avantages que d’inconvénients.

L’engin permettrait de se déplacer sans avoir d’impact environnemental et de réduire notre empreinte écologique : le train Hyperloop n’utilise pas de carburant mais de l’électricité. La rapidité de ce transport inviterait les gens à habiter plus loin de la ville et de leur travail, ce qui éviterait une surpopulation des villes et les migrations pendulaires. De plus le temps passé dans nos véhicules serait réduit. Cependant, bien que l’appareil soit 30% moins cher que le TGV, il concurrencerait le train et l’avion.

Ses effets sur la santé sont pour l’instant inconnus car personne ne s’est encore porté volontaire pour tester ce projet expérimental. Ainsi l’Hyperloop pourrait devenir dangereux en cas de dépressurisation du tube et pour les gens atteints de problèmes cardiaques suite à l’accélération brutale du train à son départ. Si le projet se réalise, des problèmes seront rencontrés pour l’aménagement des villes car les gares de l’Hyperloop et les tubes pressurisés nécessiteront beaucoup d’espace.

Le lundi 11 avril 2018, une partie des tubes de l’Hyperloop a été acheminée par convoi exceptionnel à Francazal afin de construire la piste d’essai du projet. Pour plus d’informations sur l’avancement du chantier: https://www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transport/0301572024956-hyperloop-la-piste-dessais-de-toulouse-prend-forme-2169534.php

Alexandra et Maylis 202.

http://www.hyperloop.global/

https://hyperloopproject.wordpress.com/avancement-du-train/la-propulsion-electromagnetique-du-train/

https://www.ledevoir.com/societe/transports-urbanisme/508800/l-hyperloop-un-reve-ou-une-realite

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s